INTERVIEW PASCAL MOYNE

Bonjour Pascal, la fin de saison approche, peux-tu nous résumer la saison en quelques mots?

Déjà elle n'est pas finie, il faut clairement assurer le maintien. Mathématiquement tout est possible, une victoire devrait nous assurer le maintien. On s'est mis dans la galère tout seul en perdant ces deux matches importants contre Sainte-Luce et La Chevrolière. On se devait de les gagner. On se crée beaucoup d'occasions pendant les matches, malheureusement on marque trop peu de buts. On a aussi un manque de réalisme défensif. Le début de saison a été raté sur tous les points. A la reprise au mois d'aout, je ne pouvais pas savoir le nombre de joueurs dont j'allais disposer. Après, au cours de la saison, des blessures mal soignées, des signatures trop tardives, des arrêts qui se sont ajoutés et puis beaucoup trop d'absence pour les matches du dimanche, ne nous ont pas aidé cette année. Les joueurs n'ont pas assez l'esprit de compétition.

 

Cette année, tu as donné leur chance à de jeunes joueurs qui évoluaient plutôt en réserve la saison dernière. En es-tu satisfait?

C'est mitigé, je reste confiant envers eux, l'avenir du club passera par eux. Ils ont un manque de maturité. Malgré les difficultés rencontrées,  je pense qu'on est sur la bonne voie. Les jeunes doivent écouter les plus anciens. Par contre, il y a certains joueurs plus âgés qui ne montrent pas l'exemple aux plus jeunes.

 

Comment se passe ta collaboration avec le nouveau staff?

Damien est dans la continuité du travail de Jean. Il a apporté sa niaque, son exigence et il est très ambitieux. Il veut faire monter l'équipe B. D'ailleurs  l'équipe réserve est bien entourée autour de Damien avec Valentin, Jimmy et Samuel. Je suis très attaché à mon staff en équipe première avec Gilles, Mickael et Thierry. Très peu de clubs ont des staffs en place et si étoffés, les gars doivent en prendre conscience.

 

Ca y est, la nouvelle est tombée, tu vas re-signer à l'USG pour un an de plus. Ta décision était tant attendue par les membres du bureau et les joueurs. Qu'est ce qui t'as motivé à continuer?

Je ne voulais pas laisser le chantier inachevé. Ce travail de trois ans a été long à se dessiner. Je veux arriver au bout de mes idées. Avant de prendre ma décision, je voulais connaitre celle du président, Mickael Bodet, si il continuait ou pas, on partage les mêmes idées avec Mimi, on se téléphone régulièrement. Honnêtement, je ne me voyais pas continuer si Mimi arrêtait la présidence. Pour moi, la relation président-entraineur est très importante.  Au delà de ça, je me plais beaucoup dans le club. Je pense avoir l'adhésion des joueurs, si il y avait une rupture avec les gars, j'aurais tout simplement arrêté.

 

Quelles sont tes ambitions pour la saison prochaine?

Conserver tout mon effectif, ne perdre personne et essayer de recruter quelques joueurs. Je veux des gars qui sont compétiteurs et qui avancent. J'aimerais garder le même staff technique que cette année. Il faut aussi que les joueurs soient beaucoup plus ambitieux la saison prochaine pour aller le plus haut possible, que les joueurs soient opérationnels dès le début de saison, que les licences soient signées au plus vite pour bien préparer le début du championnat et ainsi travailler dans la sérénité. J'ai l'impression d'avoir plus l'esprit club que certains joueurs. Je suis ambitieux comme entraineur, j'aimerais les faire progresser et monter d'un échelon supérieur.

 

On entend parler un peu d'une éventuelle fusion. Quel est ton ressenti?

Je me sens pas forcément concerné, je me vois pas dans le projet d'une éventuelle fusion. Pour moi, le présent c'est l'USG. Je laisse le soin aux membres du bureau de prendre les décisions.

 

Tu entraines les jeunes, continues-tu la formation avec les petits la saison prochaine?

Bien sûr, si le club me fait confiance, je continue. On forme un bon binôme avec Jacques, on est là pour redonner du contenu aux entrainements. Quelques joueurs sont intéressants, il faut leur laisser du temps et structurer le staff du samedi, l'améliorer. Pour moi la formation est essentielle.

 

La saison prochaine sera-t-elle la dernière de ta longue carrière ?

??? Tout dépend de la saison prochaine, comment elle va se dérouler.