INTERVIEW MICKAËL BODET

Bonjour président, peux-tu te présenter en quelques mots ?

J’ai 40 ans, marié et papa de 3 garçons qui jouent à l’USG en catégories U8, U11 et U13…..La relève semble assurée.

 

Avant de devenir président, quel a été ton parcours dans le monde du foot ?

J’ai débuté à l’USG dès l’âge de 6 ans en « débutant » jusqu’en équipe senior. Actuellement je suis joueur en équipe « Loisirs ». Les valeurs du collectif, du respect mutuel et de l’esprit d’équipe m’ont permis de m’épanouir dans ce sport. De plus, j’ai eu la chance de pouvoir assurer le poste de capitaine en équipe première pendant 10 ans en accédant du niveau 2ème division de district au niveau DRH avec une équipe talentueuse composée d’un mélange d’anciens expérimentés et d’une jeune génération ambitieuse. A 28 ans, mes 2 blessures consécutives aux genoux m’ont fait raccrocher trop rapidement les crampons (avec regrets !!!!). Des personnes importantes au club m’ont beaucoup apporté (Christian Covez, Jber, Alain Pineau, le père Maurice, Sidi Ndiaye..) et je les remercie.

Depuis combien de temps es-tu président de l'USG? Comment et pourquoi es-tu arrivé à ce poste ?

J’entame ma 4ème saison en tant que président. Je suis rentré dans le bureau du club en 2002 suite à un appel de notre ancien président Michel Raflegeau parti trop tôt en 2003. Puis, on m’a confié le poste de vice-président au côté de Bernard Rizzi en 2007. Naturellement, j’ai pris sa suite. C’est l’occasion pour moi de remercier tout le travail effectué par les anciens présidents au sein du club depuis de nombreuses années.

Comment se passent ta présidence et ta collaboration avec les différents membres du club ?

La fonction de président est avant tout un travail d’équipe avec l’ensemble des membres du bureau, du staff technique et de tous les acteurs du club. Ce poste nécessite beaucoup de disponibilité, de temps d’écoute et d’échanges et la notion de délégation reste primordiale à mon sens pour trouver un doux équilibre entre le foot, le travail et la vie familiale. Chaque bénévole occupe une fonction essentielle au sein de l’USG qui créer une vraie alchimie dans ce club ou il fait « bon vivre ».

Depuis août 2014, l'USG a accueilli Pascal Moyne au poste d'entraineur principal, peux-tu nous expliquer comment se sont passés les premiers contacts ?

On peut remercier le hasard !!!! Le samedi, un proche m’avait parlé que l’entraineur des Sorinières (en PH) quittait son poste après 5 ans de bon et loyaux services…Un coup de fil le dimanche midi sans trop d’espoir, une rencontre au stade une semaine après et des valeurs sportives communes et partagées. C’est aussi ça la magie du sport !!!

Un an et demi après, quel bilan fais-tu de cette collaboration ?

Pascal….c’est une grande fierté d’avoir au club un entraineur avec autant de qualités humaines et sportives. Nos valeurs se résument autour de l’état d’esprit, de l’ambition, la formation et la convivialité. Depuis l’arrivée de Pascal, soutenu par Jean notre coach adjoint, nous avons « restructuré » le club en intégrant dans chaque catégorie un staff technique digne de ce nom, impliquer les jeunes joueurs U14 à U18 à suivre des formations en les intégrant dans l’encadrement des catégories U8 à U13, réaliser des réunions techniques avec l’ensemble des éducateurs et dirigeants pour parler des mêmes objectifs de progression et enfin avoir une volonté d’afficher une image de club « convivial » en étant attentionner à la qualité d’accueil des équipes et de l’arbitrage. Actuellement, nous semons pour, espérons le, récolter les fruits de notre implication dans les saisons à venir. J’espère seulement que nos joueurs seniors ont pris conscience de la qualité des éducateurs en place… L’avenir nous le dira !!!

Aujourd'hui l'USG est en entente avec Clisson et Boussay, en catégorie jeunes, pourquoi ce choix et qu'est-ce que ce groupement apporte au club ?

En se projetant sur les effectifs U15/U18 du club sur les saisons à venir, le constat devenait « inquiétant » sur la pérennité de certaines catégories et nous ne pouvions pas nous satisfaire d’effectifs « aléatoires ». Ce groupement jeune (GJ) avec les clubs de Clisson et Boussay est historique. L’idée de ce projet mûrement réfléchi est de pouvoir mutualiser les effectifs, les savoir-faire des uns et des autres et les infrastructures afin que chaque joueur (de U14 à U18 ) puisse demain « prendre plaisir à jouer » à son niveau et dans de bonnes conditions tout en gardant sa propre « empreinte au club ». Ce groupement aura tout son sens dans l’avenir si l’ensemble des acteurs de chaque club (bureau, parents, joueurs et éducateurs) porte collectivement ce projet sportif.

La mairie de Gétigné est sur le point de statuer sur la question du terrain synthétique, cette décision est très attendue, pense-tu voir naître ce nouveau terrain pour la saison 2016-2017 ?

La question du terrain synthétique relève avant tout d’une « vraie volonté politique » de réaliser un tel projet. Ensuite, ce bel outil permettra à l’ensemble des utilisateurs (écoles, associations, animation sportive départemental...) de pouvoir l’utiliser à bon escient. En ce qui nous concerne, la qualité du jeu des entrainements et des matchs, le volume d’utilisation et l’attrait lié  à un terrain synthétique apportera une vraie « plus-value » à l’USG. De là à fouler la pelouse au début de saison 2016/2017, je l’espère profondément mais il y a toujours un mais!!! 

Ton travail au sein de l'USG est reconnu de tous, nous savons que tu t'investis également dans une association appelée ANIMAJE, peux-tu nous parler du travail associatif, en  quoi cela consiste et qu'est-ce que ça t'apporte ?

Je baigne dans le monde associatif en tant que bénévole depuis tout jeune et j’ai la chance de pouvoir travailler  au sein de l’association jeunesse ANIMAJE depuis 1998. Le milieu associatif « c’est l’école de la vie ». De nombreuses rencontres, des valeurs de solidarité et d’altruisme, du travail d’équipe… Voilà pour résumer le cœur de mon métier. L’idée est d’essayer de mettre à contribution mes « savoir-faire » et mon expérience professionnelle au sein du club.

Question indiscrète, comment envisage-tu ton avenir au sein du club dans les années à venir ?

Mon avenir au club !!!! Après avoir été joueur, entraineur de jeunes catégories, membre du bureau et avec un mandat de présidence qui arrive bientôt à son terme (5 ans c’est bien !!) la suite….avec 3 gars qui jouent au foot, je peux imaginer que le temps passé au stade se comptera sans doute en centaines d’heures J pour encourager les bleus de l’USG.

Président, voulez-vous présenter vos vœux ?

J’adresse à l’ensemble des bénévoles, joueurs et supporters de l’USG  mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2016 avec une santé pétillante et une année riche sur le plan personnel et professionnel.

Sur le plan sportif, je souhaite que l’ensemble des catégories du club continuent à progresser et que les joueurs gardent à l’esprit « les notions d’ambition et de détermination ».

«  Il y a plus de courage que de talent dans la plupart des réussites »