INTERVIEW CLOE DURANCEAU

Interview réalisé le jeudi 11 mai 2017

Bonjour Cloé, tout d'abord, peux-tu te présenter en quelques mots?

J'ai 27 ans, en couple avec Gaël Morisseau, maman d'une petite Lola qui a 2 ans, originaire de Vendée et on habite Gétigné depuis quatre ans. Mon travail est éducatrice spécialisée dans le secteur de l'handicap adulte.

D'ou viens ta passion pour le football?

Ma passion est née pour la coupe du monde 1998, en particulier grâce à Zinedine Zidane.

Raconte nous un peu ton parcours de footballeuse?

J'ai commencé le football à 8 ans à Saint Gemme La Plaine, puis ce club a fusionné pour devenir Foot Espoir 85. J'ai joué en mixité jusqu'à 15 ans, après j'ai intégré la section sport régional de foot féminin au lycée Pierre Mendès France à La Roche/Yon, c'est là que j'ai connu le plus haut niveau. J'ai joué de 15 ans à 24 ans à Foot Espoir 85 qu'avec des filles. J'ai arrêté le foot le jour où je suis tombée enceinte.

Pendant ton parcours dans le foot, as-tu eu l'espoir de poursuivre au haut niveau?

Non, je n'en avais pas l'envie ni l'espoir. Les études ont pris le dessus.

Le fait d'être une fille dans le milieu du foot t'a t'il posé des difficultés particulières?

Non parce que j'ai commencé avec une bande de copains. J'avais une copine, Marine Bodin, qui m'a toujours suivi lors de ma carrière sportive ce qui a permis notre intégration. On se changeait dans les vestiaires des arbitres, séparées des garçons. Et puis, j'avais une faculté à pas me laisser marcher dessus par les hommes.

Aujourd'hui, tu encadres les U7-U9, pourquoi avoir choisi de t'occuper des jeunes?

Tout simplement parce que je n'ai pas de diplôme au niveau du foot. Et puis j'ai bien accroché avec Jean-Bernard, c'est pour ça que je continue avec lui. On partage la même vision d'éducation sportive. Ce qui me plait aussi, c'est d'être la première éducatrice sportive, cela me rappelle un bon souvenir de mes premiers éducateurs.

Les U7-U9 sont les plus jeunes de l'école de foot, quelles difficultés et avantages cela implique t'il?

Ils y a beaucoup d'envie de la part des enfants, de la spontanéité, de l'énergie à revendre. Je trouve que les parents sont investis, sachant qu'on n'est pas vraiment des vrais gétignois, ça permet de rencontrer d'autres personnes. Le petit point négatif, c'est beaucoup de répétitions et parfois l'éducatif prend le dessus sur le football, mais c'est pas grave ils sont encore jeunes. Ce que j'apprécie aussi, c'est que je suis prise uniquement le samedi matin, vu que j'ai une petite fille, ça me laisse du bon temps avec elle. J'aime le coté social et humain dans le football.

Quelles sont tes impressions sur le club de l'USG, t'y sens tu bien intégrée?

Oui, je me sens bien intégrée, il y'a des personnalités clés qui font que le club est accueillant. C'est dommage que l'équipe fanion ne réussisse pas sportivement. Je pense aussi qu'il manque une équipe féminine qui pourrait apporter de la convivialité dans les moments durs sportivement. Et je trouve qu'il manque une forme de cohésion entre les séniors et les équipes jeunes. L'USG a un bon président avec un coté sociable, très investi et généreux dans les rapports et avec un grand nez. On va continuer à s'investir pour le club.

Comment se passe ta relation avec Jean-Bernard Richard?

Jean-Bernard, c'est le premier du staff technique qui m'a bien accueillie pour uniquement encadrer les U7. Je pense d'ailleurs qu'il n'est pas assez reconnu dans son importance dans le club. Jean Ber est un passionné et transmet sa passion du foot, il est toujours dans le respect des jeunes et des plus anciens. J'ai que du positif à dire sur lui et si je continue, c'est que Jean Ber est toujours présent.

Dans l'avenir, quels sont tes ambitions dans le milieu du foot?

Je ne reprendrais pas à jouer, mais je veux continuer à coacher à l'USG. Si Lola ma fille joue au foot un jour à Gétigné,  je changerais de catégorie ou tout simplement, j'arrêterais.

PS: Merci pour l'accueil de la famille Morisseau-Duranceau pour l'interview de Cloé et pour l'apéro en compagnie de Rémi Barbaud, mon assistant en chef. Chichi.

 

Palmarès de Cloé :

 

  • 3ème au championnat UNSS de France en 2008
  • Championne de Vendée en 2010
  • Vainqueur du tournoi de Mozaic en salle à La Roche/Yon en U13

 

INTERVIEW DECALEE

Les petits

L'enfant que tu as préféré encadré ?  Côme Grippay

Le plus rigolo ? Martin Roy

Le plus malin ?  Sacha Bodet (fils du président, lol)

Les grands

Au club, le plus chambreur ? Charles corbet

Le plus combatif ? Mickaël Seguin

Le plus technique ?  Elie Lumeau

Le moins technique? Romain Bré (désolé, il en fallait un)

Ton joueur préféré? Zinedine Zidane ou Raphaël Varane

Ta joueuse préférée? Sonia Bompastor

Equipe française préférée? Nantes

Equipe internationale préférée ? Real Madrid

Resto ou Macdo ? Resto

Bière ou rosé ? Bière

Blond ou brun ? Brun

Plat préféré ?Raclette chez Rémi Barbaud

Ciné ou télé ? Télé

Mer ou montagne ? Mer

Film culte ? Gladiator

Dernier livre lu ? Sors de ce corps William

Ton genre de musique ?  Année 80 en soirée

Artiste musical préféré ? Michel Sardou

Vacances de rêve?  Maldives avec mon chéri Gaël

Ton meilleur éducateur?  Jipaille ( Jean Patrick Caillet)

La meilleure joueuse avec qui tu as joué?  Adelaïde Bordron

Un de tes moments préféré au club de l'USG? Une soirée de traine à la buvette sous un air de limouzinezine entouré des parents et des dirigeants avec CANARD en tête d'affiche.

Un bon souvenir à Gétigné? La fête du club en 2016, quand on est parti faire l'after chez Gilles Lumeau arroser la petite Louise née quelques heures avant.

Un mauvais souvenir à Gétigné? Quand Gaël s'est énervé contre un joueur de Rouans.

Ton dirigeant préféré? Depuis le samedi 6 mai 2017,  Jonathan Mary  pour sa deuxième défaite consécutive.

Ton membre du bureau préféré?  Mimi Bodet

Pour finir, le plus sexy au club? Gaël Morisseau